Quantum of the seas : le bateau de croisière du futur

Qui dit été dit vacances. Petite virée à bord du Quantum of the seas, un bateau de croisière très high-tech. Embarquons ensemble afin de découvrir les technologies qu’il recèle.

Un peu plus de 3000 agents de voyages et journalistes ont embarqué en avant-première dans le nouveau fleuron de la compagnie américaine Royal Caribbean International : le Quantum of the seas pour une mini-croisière de deux nuits. Il est considéré comme le paquebot le plus high-tech du monde.

quantum

Cet imposant navire était particulièrement attendu par les professionnels du voyage tant on avait vanté son aspect novateur. Et ils n’ont pas été déçus ! En effet le vaisseau comprend ce qu’il se fait de mieux dans l’industrie de la croisière avec en plus des innovations inédites.

Une connectivité aussi bonne qu’à terre

Grâce à des satellites disposés à l’arrière du bateau, une liaison internet permanente et haut débit est proposée aux passagers. Ainsi plus aucun problème pour regarder un film en streaming, répondre à ses mails, skyper ses proches ou poster ses superbes photos de vacances sur les réseaux sociaux, même en plein milieu de l’océan !

En dehors de leurs appareils électroniques personnels, les clients disposent également d’espaces dédiés (iQ stations) et de grands écrans tactiles dans les espaces publics pour accéder à tous les services : horaires des spectacles, animations, plans des ponts, excursions, restaurants… Grâce à un bracelet RFID personnel ils peuvent être identifiés et bénéficier de conseils et services personnalisés (par exemple retrouver le chemin jusqu’à sa chambre, faire des réservations ou des achats directement sur les écrans dédiés). Les interfaces sont intuitives et donc très simple d’utilisation que ça soit pour les plus jeunes comme pour les plus âgés.

chambre

Un service connecté dans les moindres détails

La connectivité est partout et même en amont du voyage. Grâce à l’application Cruise Planner les passagers peuvent réserver à l’avance les dîners dans les différents restaurants et les excursions sur internet. Plus besoin de faire la queue en planifiant son voyage à l’avance.

Ils possèdent également des étiquettes RFID sur leurs bagages afin de pouvoir suivre leur cheminement sur le bateau via leur smartphone.

On souligne également l’introduction de tablettes comme outil de travail pour l’équipage afin de leur permettre d’envoyer les commandes directement vers les cuisines et d’éviter de nombreux aller-retours.

A l’heure actuelle le système est encore en phase de rodage. L’opérateur O3b, sur lequel la compagnie base son système, n’a pas encore mis en orbite l’intégralité de sa constellation de huit satellites et a déjà connu quelques désagréments. En effet lors de la mini-croisière d’inauguration la connectivité n’était pas totalement et constamment opérationnelle pour les 4500 appareils connectés à bord.

Des activités high-tech

Le Quantum of the seas revisite aussi totalement les spectacles traditionnellement présentés sur les bateaux de croisière. Dans une salle appelée le Two70°, située à l’arrière du navire et offrant une vue à 270° avec d’immenses baies vitrées, ont lieu ces shows d’un nouveau genre. Jeux de lumières hallucinants, baies vitrées transformées en écrans géants et 6 écrans robotiques mobiles assurent des performances audio-visuelles scéniques incroyables.

bras

Soulignons également iFly, permettant de reproduire les sensations d’un saut en chute libre grâce à une énorme soufflerie. Il y a aussi le North Star, un immense bras articulé au bout duquel se trouve une cabine vitrée pouvant accueillir une douzaine de personnes et pouvant monter à plus de 92 mètres de haut offrant une vue unique sur le paquebot, la mer et les ports visités.

bionicbar1

Et le clou du spectacle revient au Bionic Bar, un bar incroyable où des robots remplacent les barmen et où l’on peut commander sa boisson via des tablettes.

balcon

En plus de cela le design du paquebot est remarquable avec des espaces intérieurs très designs et une décoration élégante. Les cabines sont spacieuses et ont la particularité de disposer d’un mur vidéo reproduisant un balcon virtuel et permettant ainsi à leur occupants d’avoir une vue extérieure sur des écrans LED de 80 pouces.. »La perspective de la caméra est la même que si l’on voyait l’extérieur. Il y a de la profondeur et le système est très réaliste », note Richard Fain, président du groupe RCCL.

Un paquebot qui ouvre une nouvelle ère pour l’industrie des croisières

Ce nouveau type de croisière vise à attirer une nouvelle clientèle plus jeune et familiale en leur proposant de nombreux avantages dont la simplification des process. Ces innovations sont également un fort argument commercial pour les cadres qui voient leur travail de plus en plus empiéter sur leurs vacances car les sociétés leur demande de rester joignable en cas de problème.

Leave a Reply