[Expo] #StreetArt, l’innovation au coeur d’un mouvement

La semaine dernière je suis allée voir une super expo dont j’ai envie de vous parler ! C’est une exposition sur l’histoire du street art et son évolution vers de nouveaux usages et de nouveaux codes. 

street art expo

J’ai aimé cette expo car le visiteur peut découvrir de manière ludique et interactive cette nouvelle forme d’art, très ouverte au grand public.

Qu’est-ce que le Street Art ? 

Le street art (ou art urbain en français) est un mouvement artistique contemporain que j’affectionne particulièrement. Il consiste a réaliser différentes formes d’art (pochoirs, graffitis,mosaïque, stickers…) dans la rue ou les espaces publics. J’adore cette manière de redonner vie au paysage urbain avec des messages engagés, de dérision ou qui détournent notre environnement.

patchwork street art

Mais vous me direz alors, « quel est le rapport entre le street art et les geeks ? » Et bien figurez-vous que le street art se digitalise de plus en plus.

Vers une numérisation du Street Art

Le street art est né dans les années 60 mais a surtout explosé dans les années 90. Il est devenu l’un des premiers mouvements artistiques internationaux grâce à des figures emblématiques comme Banksy  ou Shepard FaireyLa notoriété de ces artistes a explosé dans les années 90 grâce au web. Les styles sont diverses; ils vont du tag au collage, en passant par le graffiti et la sérigraphie (technique d’imprimerie qui utilise des pochoirs). Les publications sur le sujet et les artistes fleurissent, la vente des bombes aérosols explose et la numérisation et les sites internet vont bon train. C’est dans ce contexte que se dessinent les prémisses de la communication pour le marché de l’art. 

Les bombes, pochoirs et pinceaux se sont enrichis de stylets, caméras numériques, vidéos projecteurs, traceurs et QR codes. Dans cette expo, on découvre plusieurs de ces nouvelles techniques dans le domaine du street art. En voici quelques unes :

Le « Water Light Graffiti »

water light graffiti

Antonin Fourneau a développé ce concept au Artlab Digitalarti, (un endroit pour concevoir des projets à mi-chemin entre l’art et la technologie). Le Water Light Graffiti est un mur de LED s’allumant au contact de l’eau. Il s’inscrit dans la famille du light painting (autre activité également disponible dans l’expo).

Picturae, le graffiti numérique

Picturae rend possible le graffiti numérique. Grâce à des heures de codage, Patrick Suchet a permis de relier une bombe à un rétroprojecteur et le rendu est vraiment similaire à un vrai graffiti. Il y a diverses options techniques pour choisir son fond, ses pochoirs, ses couleurs…afin de créer une oeuvre unique qui peut être partagée instantanément sur les réseaux sociaux.
picturae

Quand le Street Art s’invite dans le Gaming

Ubisoft a mis le Street Art a l’honneur dans son jeu vidéo Far Cry 4 en s’associant avec l’artiste C215. Il a ainsi réalisé une vingtaine d’illustrations pour le jeu.

L’univers du jeu vidéo, tout comme celui du film d’animation, est à l’avant-garde de l’innovation dans l’art numérique, et entraîne dans son sillage une esthétique jusqu’alors pas ou peu reconnue.

far cry 4
Il y a encore pleins d’autres choses à voir et d’autres ateliers à tester alors foncez ! Cette exposition 2.0 sera présentée à la fondation EDF jusqu’au 1er Mars 2015. Et en plus c’est gratuit 😉

Leave a Reply